Rechercher

Le SaaS Kézako?

Dernière mise à jour : 9 avr.





Le SaaS, en anglais Software as a Service, en français logiciel en tant que service, est un modèle de distribution de logiciel au sein duquel un fournisseur tiers, héberge les applications et les rend disponibles pour ses utilisateurs au travers d’internet, sans avoir besoin d’avoir de serveurs dans ses propres locaux d’entreprise.


On se connecte donc à des serveurs distants pour accéder à ses applications à tout moment, depuis n'importe où, et depuis n'importe quel périphérique tant qu’une connexion internet est disponible. La maintenance et les mises à jour sont - en général - incluses dans les souscriptions, et l’administration est toujours pensée pour être simplifiée et à la portée de tous.


Ces arguments combinés au fait que le SaaS répond parfaitement aux besoins de créer des parcours clients de qualité et scalables pour 1 et jusqu'à des millions d'utilisateurs, expliquent les 272 milliards de dollars que vaut le marché du SaaS au travers du globe [1].



Et avant le SaaS, on faisait quoi?


Historiquement, les entreprises ont pour des raisons de tendances, technologie disponible, choix stratégiques ou encore de réglementations d’industrie, mises en place des serveurs physique hébergés sur site, en anglais on-premise, dans lesquels soit les applications étaient développées par des ressources internes ou bien installées par des fournisseurs de logiciels.


C’est dans les années 2000 que le changement s'est produit avec l’explosion de la bulle d’internet. Certains fournisseurs ont fait le choix de proposer une interface web, permettant la connexion à distance à des applications (en anglais Application Service Provider). Mais leur échec est lié à une problématique qui reste bien actuelle: permettre la scalabilité pour offrir le service à de nombreux utilisateurs, sans avoir besoin d’un nombre équivalent de machines physiques - challenge relevé avec brio par le modèle SaaS!


Bon alors, on achète quoi dans le SaaS?


Le SaaS étant basé sur un modèle de distribution de service, ce qui est acheté sont des droits d’utilisation, c'est-à-dire des abonnements vendus soit par utilisateur ou pour un groupe d’utilisateurs, ou à la consommation. La maintenance et les mises à jour sont incluses dans les offres, permettant de bénéficier d’un coût fixe et d’une visibilité complète sur les dépenses tout le long du contrat souscrit.






Pour les applications sur-site, en général une licence d’utilisation perpétuelle est achetée, la maintenance et les mises à jour sont à la charge de l’acheteur car ce qui est acheté est bien un logiciel à un moment T avec une version précise. Souvent des coûts liés à la mise en place de ces mises à jour et pour la maintenance sont à prévoir. C’est dû à la difficulté de maintenir ces types de logiciels dans le temps et leur compatibilité avec les nouvelles solutions du marché que les stratégies de transformation digitale se sont créées.



[1] : https://www.globenewswire.com/news-release/2021/05/06/2224239/0/en/Software-as-a-service-SaaS-Global-Market-Report-2021-COVID-19-Impact-and-Recovery-to-2030.html

34 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout